Guide de survie estival de la femme enceinte – partie 3 de 3

Nausées, reflux gastrique, seins sensibles, ventre rebondi qui prend trop de place, envie de faire pipi tout le temps, crampes aux mollets…. J’en conviens, les nuits ne sont pas des plus évidentes quand on est enceinte, surtout dans le 3e trimestre.

Dans ce troisième article d’une série de trois, je te propose 6 trucs qui vont t’aider à passer les prochains mois avec un peu plus de douceur et de sommeil réparateur. Tu es prête? On y va!

Truc no 1 : Fais des siestes

Tu vas me dire : Véronique, ça va causer l’effet contraire et m’empêcher de m’endormir le soir. » En fait, c’est tout le contraire. En dormant en milieu de journée, tu permets à ton corps de vivre des périodes de calme et de s’énergiser pour mieux gérer la fatigue.

Au bout d’un moment, tu compteras moins les moutons avant de tomber dans les bras de Morphée et ton sommeil sera beaucoup plus récupérateur.

Profites-en aussi pour allonger tes nuits. Si c’est possible, accorde-toi quelques heures de sommeil de plus.

Truc no 2 : Gère ta quantité de caféine

Je te rassure tout de suite : l’objectif n’est pas d’arrêter complètement la caféine, mais bien de surveiller la quantité que tu ingères tous les jours.

Au-dessus de 300 milligrammes de caféine, c’est-à-dire l’équivalent d’une tasse ou de trois expressos, tu risques de perturber ton sommeil. Et à ce désagrément pourraient s’ajouter des palpitations cardiaques, un état de nervosité et des tremblements.

Truc no 3 : Bouge à ton propre rythme

Bouge pour respecter ce qu’on appelle le seuil minimal d’activité physique. La pression inutile, ça suffit! Ça signifie d’arrêter de penser en intensité et de laisser place à ton bien-être et à celui de ton bébé.

C’est important d’ajuster ton seuil minimal toutes les semaines en fonction de ton niveau d’énergie et de ta mobilité. Écoute ce que te dit ton corps : « Ça fait du bien. » ou bien « Relaxe un peu, c’est trop pour moi. »

Lorsqu’on pratique une activité physique, on dort beaucoup mieux la nuit que si on a passé la journée assise à son bureau et la soirée échouée sur le divan. Eh oui, quand on ne s’active pas de la journée, notre corps nous punit : « Allez, tu n’as pas bougé de la journée, active-toi, la grande. » Et une séance de yoga à minuit, c’est pas top!

Truc no 4 : Mange équilibré

Enceinte, ne mange pas deux fois plus, mais plutôt deux fois mieux. Fast-food, mets préparés, plats congelés… si ton alimentation est un peu free-for-all, tu risques de voir apparaître ou empirer certains symptômes.

Pas trop de sucre, pas trop de gras et des protéines réparties tout au long de la journée : voilà un bon plan pour bien gérer ton énergie et ton sommeil. Ainsi, tu n’auras pas envie de te lever la nuit pour manger.

Truc no 5 : Hydrate-toi

Ta bouteille d’eau, c’est ta nouvelle meilleure amie qui t’accompagnera partout pour maintenir un bon taux d’hydratation toute la journée. Tu en as besoin. Ton bébé en a besoin aussi. En été, on vise 2 litres d’eau par jour, alors que pour les autres saisons, 1 à 1,5 litre suffit.

Tu te lèves le matin, bois de l’eau.

Tu fais ton épicerie, bois de l’eau.

Tu prends une marche, bois de l’eau.

Tu as de la difficulté à prendre cette habitude? Mets-toi une alarme! Au bout d’un moment, ça deviendra un réflexe.

Essaie de boire une bonne quantité d’eau chaque 30 ou 60 minutes au lieu de boire sans cesse de petites gorgées. Tu seras bien hydratée et ça t’évitera d’avoir envie de pipi en permanence… surtout la nuit.

Truc no 6 : Prends une position de sommeil stratégique

Essaie de dormir sur le côté gauche parce que ça facilite ta circulation sanguine. Pour en savoir plus sur le sujet, je t’invite à lire mes deux précédents articles : Guide de survie estival de la femme enceinte partie 1 et partie 2.

Tu peux aussi utiliser plusieurs oreillers et coussins ou bien un coussin de grossesse. Place-les pour appuyer tes bras, tes cuisses ou bien ton ventre. Explore différentes positions : tu finiras par découvrir celle dans laquelle tu es la plus confortable.

L’important, c’est de maintenir un bon alignement postural quand tu dors afin d’éviter d’avoir les genoux collés, une position qui fait dévier le bassin et qui peut créer des maux de dos et de hanches.

Une dernière chose très importante : à partir de la 24e semaine, il est préférable de ne pas dormir sur le dos, car cette position obstrue la veine cave inférieure et peut causer des engourdissements ou une sensation d’inconfort.

Si tu es habituée de dormir sur le dos et que, rien à faire, tu es incapable de dormir sur le côté gauche, assure-toi d’avoir une posture inclinée.

Et voilà, c’est ce qui complète les trucs que j’avais à partager avec toi pour améliorer ton sommeil cet été.

En résumé :

  • Fais des siestes
  • Gère ta quantité de caféine
  • Bouge à ton rythme à toi
  • Mange équilibré
  • Hydrate-toi suffisamment
  • Prends une position de sommeil stratégique

Pour mieux comprendre pourquoi tes chevilles et tes pieds ont tendance à enfler pendant la grossesse, lis le Guide de survie estival de la femme enceinte – partie 1 de 3 

Pour obtenir mes meilleurs trucs pour diminuer ton enflure et ton gonflement pendant ta grossesse, consulte le Guide de survie estival de la femme enceinte – partie 2 de 3

Je t’invite à télécharger dès maintenant le guide gratuit Découvre 21 bienfaits de bouger enceinte. Tu vas découvrir tous les bénéfices que procure l’activité physique sur ta santé physique et mentale ainsi que sur la santé de ton bébé.

Véronique Brouillette
Coach des Mamans !

Maman Active aide les mamans à mieux comprendre
et gérer leur corps au quotidien.